Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 avril 2008 2 01 /04 /avril /2008 14:18

Lundi matin : Direction rhumato à bord d'un vieux train tout pourri. Les sièges ne sont pas en bois, mais c'est limite... Et puis il penche dangeureusement sur un côté et j'aime pas. J'arrive tout de même saine et sauve au terminus. En principe, c'est prévu pour....
Mais que voulez-vous : en voiture, j'ai peur ; A vélo, j'ai les jetons et en train, j'ai la trouille... Je ne vous parle pas de l'avion ni du bateau et pourtant j'ai envie de voyager.
M'enfin là, le parcours était plutôt terre-à-terre.

Bon là, il s'agit de trouver le bon quai de départ pour la ligne de bus. Et va-z-y que je traverse le boulevard, que le retraverse et que je le re-retraverse avant de tomber sur le bon. Les chauffeurs de cette grande ville n'ont pas l'habitude qu'on leur dise "bonjour", "s'il-vous-plaît" ou "merci" et pensant avoir affaire à une bouseuse sont compatissants... A moins que tout simplement ils ne soient agréablement surpris (j'ai le chic pour faire les questions et les réponses... C'est peut-être l'habitude de vivre seule à moins que ce ne soit le fait de mes origines normandes avec le célèbre "têt ben qu'oui, têt ben qu'non").


Bref, me voilà embarquée  pour un court trajet de 10mn et débarquée au bon endroit grâce aux indications du gentil chauffeur.
Toujours est-il qu'avec mon habitude  de prendre mes précautions pour être à l'heure, j'arrive à la polyclinique un peu avant 16h alors que mon rendez-vous est à 17h. Le temps de m'annoncer au secrétariat, je file m'installer en salle d'attente. J'ai pris mon magazine de mots croisés que j'abandonne au bout d'1/2h quand mes compagnes d'infortune se mettent à papoter et que je participe à la conversation. Que du blabla, gnagnagna gnagnagna... Rien de bien utile mais sur un ton enjoué qui fait passer le temps.

J'ai de la chance : le toubib qui me reçoit est plus ponctuel que son collègue et il vient me chercher à 17h20 (l'autre a presque 2h de retard !)


Il est charmant !  Il est en jeans/chemisette bleue ciel sous sa blouse blanche, coupe de cheveux dans l'air du temps, c'est-à-dire boule à zéro qui doit tenir plus de son âge qu'à un souci de mode : il doit bien taper dans les 60...
Mais il a une bonne bouille et il est vraiment très sympa.
Il examine mes radios, me torture un petit peu et comme il voit que je ne suis pas chaude pour la grosse piquouze, il m'envoie passer de nouvelles radios (les miennes datent de 3 semaines). Chose dite, chose faite et après un petit poireautage de 10mn, il me fait entrer dans son cabinet et en riant presque, il me rassure : il laisse tomber l'infiltration à la cortisone - ma parole, il se fout de moi ? - Nan, il est vraiment chou à un point que ça ferait presque plaisir d'avoir bobo. Il me laisse déguerpir après m'avoir rédigé une ordonnance pour 40 jours en attendant de me revoir, si besoin. ça risque d'être le cas, mais j'aime mieux attendre. De plus, il sait que j'ai encore 7 séances de physiothérapie alors les progrès déjà très nets peuvent me dispenser du pire.

Sur ses instructions, je passe au secrétariat pour savoir comment je vais récupérer mes radios et la grognasse me taxe de 2,18 € pour me les envoyer à domicile.
Je pars et là, un ambulancier m'attrape doucement par le bras : "Vous êtes Mme Gest ?" ...Il est grand, mince, les cheveux poivre et sel, les yeux verts et un sourire à tomber par terre !  Je suis obligée de lui répondre que non et j'ajoute : "non malheureusement... pour moi" et la salle d'attente rigole... OK, n'exagérons rien ,il n'y a que 3 personnes sur place.

Je m'arrête pisser ma déception, quoique même sans ça, j'y serais allée quand même vu que mine de rien, j'étais partie de la maison à 13h et qu'il était 18h10. J'aurais jamais tenu le coup...

Donc re-bus et youpi !!! Je réussis à choper le train de 18h55, un peu plus potable que l'autre. Mais : train scolaire. Pour ces jeunes gens, c'est LEUR train. Coup de bol, je suis arrivée à temps pour avoir une place avant qu'ils installent leurs sacs à dos.
Quand je dis "ils", je suis injuste parce que c'était "elles". Une bande de fofolles qui ont pépié tout le long du trajet. Ouf ! train omnibus et quand elles sont descendues dans leur patelin, le calme a été apprécialble. Je dois tout de même reconnaître qu'elle m'ont bien fait rigoler....

Vous avez-vu mon ficus et les merdouilles ?

Retour à la maison à 20h15... J'en pouvais plus. Même pas eu le courage de me faire à manger : 2 tranches de jambo roulées en crêpe et mangées avec les doigts, 1 yaourt nature sans sucre  et un MARS en dessert. Vraiment pour faire passer les médocs avec un grand verre de lait.

Alors, dans mon home-sweet-home,  j'ai allumé les bougies et regardé la télé jusquà ce que mes yeux se ferment tout seuls  en même temps que les bougies.

La suite après un gros dodo...




Partager cet article
Repost0

commentaires

B
Fifille, j'ai oublié de te dire un truc : Toi tu te barres en Auvergne, la Lucienne elle se tire à Madrid et tu voudrais que j'hiberne pendant ce temps-là ? Tu rigoles ou quoi ?<br /> Je mijote un petit truc mais je vais t'en parler en privé...
Répondre
B
Oui, oui... mon "poivre et sel" a largement souri aussi... J'ai l'impression d'avoir un certain petit succès depuis que mes cheveux sont plus longs ! <br /> Merci Fifille !<br /> <br /> Gros bisous à mini Bill Gates !<br /> Bonnes vacances !
Répondre
F
et au fait, ça l'a fait rire aussi le bel "assaisonné"? Il avait de l'humour au moins?
Répondre
F
sur ce coup là, rien a ajouter, à part que j'étais morte de rire et que mon fils qui m'a entendue a rappliqué en rigolant et dit : "maman, golo! maman golo!"<br /> (traduction : "maman c'est rigolo!")<br /> Pas toujours le temps de venir faire un tour, mais quand je viens, j'en ai pour mon argent!..heu...enfin...c'est gratuit...mais j' me comprends! Rédige pas trop ces prochains jours, car je vais avoir trop de boulot pour rattrapper après!
Répondre

Présentation

  • : Le blog de bigbec80
  • : Nature, Découvertes en France, Rencontres, Humour, Humeurs,
  • Contact

Texte Libre

Restaurant L'Étape

Entre Yvetot et Fécamp

 le restaurant ""L'Étape" à Beuzeville-la-Grenier, où

Cédric COTTIN propose

un menu raffiné et  fort joliment présenté à un prix incroyablement "appétissant"

Décor : 3 petites salles différentes et ravissantes et accueil très sympathique

Recherche

Archives

Pages